Stardust (2007)

Stardust (2007)
Genre :

Féérie Féérique

Verdict :

Un récit fantastique très attachant, appuyé par un casting solide. Le scénario et la réalisation auraient peut-être mérité un peu plus d’énergie.

small_3.gif

Pichte :

A coté de l’Angleterre, il y a le royaume magique de Stormhold. Comme les Anglais roulent du mauvais coté, ils ne l’ont jamais remarqué. Tristan, qui ne sait pas qu’il est l’héritier du trône, part y chasser une étoile filante pour convaincre une bourgeoise de l’épouser à lui plutôt qu’un autre bourgeois. Manque de pot, l’étoile c’est Claire Danes, du coup ça lui fait relativiser l’interêt de la bourgeoise. De plus, il est pas seul sur le coup : son psychopathe d’oncle concurrent à l’héritage et un trio de sorcières toutes fripées courent aussi derrière l’étoile pour en dévorer le coeur et obtenir l’immortalité. Il en résulte une course-poursuite plutôt bordélique dans tout le royaume où tout le monde poursuit tout le monde sans oublier de se jeter des épées, des sortilèges et des insultes.

Ma (très) discutable opinion :

Même si le matériau d’origine, un roman de Neil Gaiman, est de qualité, j’étais plutôt sceptique sur l’interêt de ce film. Le conte de fée au cinéma est généralement soit baclé soit prémaché à destination d’un public trop jeune. Fait rare : j’avais tort. Et Stardust est une surprise rafraîchissante. Pour preuve, les références qui viennent à l’esprit assez naturellement pendant le visionnage sont Princess Bride, Time Bandit et le Baron de Munchaüsen. Probablement les trois pointures de référence en la matière. Sans se hisser à leur niveau, on y retrouve un morceau de leur esprit, de leur originalité et du savoir-faire qui leur était associé dans cette épopée fantastique de bonne facture.

Stardust (2007)

Filmé sur l’Île de Skye et partiellement en Islande, le film bénéficie d’un cadre assez exceptionnel et d’une photographie particulièrement léchée; Sans tomber dans les effets à outrance, certaines scènes sortent du lot, comme celle qui mettent en valeur la navire volant de Captain Shakespeare (Robert de Niro). Si la réalisation est parfaitement correcte, j’ai regretté un certain manque d’énergie. Le scénario est un peu en faute aussi car à l’exception d’un final plutôt réjouissant le film manque un peu de scènes d’action pour relancer le rythme. Rien de bien grave car l’histoire est suffisamment riche pour porter le spectateur jusqu’au bout du récit. Disposant d’un background assez original grâce à Neil Gaiman, le film nous fait rencontrer une galerie de personnages bien barrés et quelques décors sympathiques. Il manque toutefois de cet ingrédient “merveilleux” ou “grandiose” qui doit nous décroche la mâchoire soit nous emmène à vouloir définitivement aller déménager au pays des fées.

Stardust (2007)

Le casting est l’une des grandes réussites de Stardust. Heureux choix d’avoir donné le rôle de Tristan, le héros à cet inconnu de Charlie Cox. On s’attache rapidement à son personnage. Il a tout de même du mal à être à la hauteur de Claire Danes qui personnifie plutôt bien une étoile (non mais comme si j’avais la moindre idée de ce qu’il fallait pour correctement personnifier une étoile). La palme revient tout de même à Robert de Niro et Michelle Pfeiffer. Les deux en font des tonnes et cabotinent à coeur joie respectivement dans les rôles du Captain Shakespeare (un précieux gentilhomme qui fait de son mieux pour avoir une réputation de pirate sans pitié) et de Lamia, reine des sorcières très occupée à se ravaler littéralement la facade à coup de sortilège en attendant de retrouver la beauté éternelle. A coté d’eux, une belle brochette de seconds rôles pour incarner les fils du défunt roi, prétendants au trône qui se retrouvent l’un après l’autre à l’état de fantômes spectateurs des péripéties du dernier frangin survivant.

Comments
2 Responses to “Stardust (2007)”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] matin : un coup de féérie féérique avec Stardust. J’ai même posté une critique complète ici tellement j’ai pas été fainéant sur ce […]

  2. […] (et a trouvé De Niro ridicule), la martiniquaise non plus, mais heureusement Ludovic, Jeremy, Jefferson, Back Panther et Tiphaine ont bien aimé, et Actua BD nous informe de la sortie prochaine du roman […]



Leave A Comment