Une étude sociologique des jeux de rôle (pas chiante)

Ceux qui me connaissent savent à quel point je me suis noyé dans les jeux de rôle (et l’imaginaire dans un sens plus large) durant à peu près toute ma vie (j’y replonge toujours occasionnellement mais je manque de temps).

Jeux de rôle : Les forges de la fictionEst sortie récemment une passionnante étude sociologique du jeu de rôle. Son auteur, Olivier Caïra enseigne les sciences sociales et la géopolitique à l’IUT d’Evry. Son bouquin se lit avec grand interêt, et même si j’ai beaucoup de mal à avoir le recul nécessaire pour l’affirmer je pense qu’il est parfaitement bien conçu pour pemettre aux non-initiés de comprendre les rouages et les paramètres ethnologiques qui sous-tendent cette activité de loisir difficile à définir. Olivier Caïra a bien potassé son sujet et le suivre dans les méandres de son analyse a été pour moi un bien agréable coup de rétroviseur sur une bonne partie (le mot est bien choisi) de ma vie.

Le livre dispose de plus d’une maquette très agréable et d’un style fluide et rythmé. Vu de l’extérieur, une telle étude pourrait faire craindre le pire, mais ce n’est ni pénible, ni à coté de la plaque. Je le recommande aux rôlistes sans la moindre hésitation. Pour les non-rôlistes, je suppose que c’est aussi une bonne idée.

“Jeux de rôle : Les forges de la fiction” sur Amazon

Leave A Comment